entrée Lascaux IV
Inspirations, Passe-temps, Je vais bien, tout va bien

Vacances en Famille dans le Périgord | Nos coups de cœur

Quelle merveilleuses vacances en famille dans le Périgord ! Après 7 heures de route depuis notre Normandie, nous arrivons à destination, près de Sarlat. Une semaine c’est trop court pour tout voir dans cette très belle région. Alors, nous vous livrons nos coups de cœur.

 

Lascaux IV, Centre International de l’Art Pariétal

Autant le concéder tout de suite : je ne connaissais pas la définition du mot “pariétal” avant cette visite. Booh !!! Pariétal signifie donc “sur les parois”. Lascaux IV est donc le “centre international de l’art des peintures et gravures sur parois”.

Organiser sa visite en famille de Lascaux IV

Pour notre première visite en famille, nous prenons donc la direction du village de Montignac. Tout est parfaitement fléché. De grands parkings à proximité de Lascaux IV sont mis à disposition. Hors saison, en mai, le parking était d’ailleurs gratuit.

Covid oblige, nous avions réservé nos billets sur internet via la billetterie en ligne de Sémitour, le gestionnaire de Lascaux IV. 20€ pour les adultes et 12,50€ pour les enfants. Nos billets, téléchargés sur notre smartphone précisaient la date et l’horaire de visite. Compter 1h30 de visite. Prévoir un vêtement car la température est basse.

entrée Lascaux IVSur place

À l’accueil, tout est parfaitement organisé. Nous sommes appelés par horaire de réservation. Chanceux, Lascaux IV était encore peu fréquenté en mai. Nous avons donc pu accéder au site 10 minutes avant l’horaire prévu.

Une guide nous a ensuite emmenés à la découverte de chefs d’œuvre vieux de 20 000 ans. Comme vous le savez probablement, Lascaux I (la “vraie” grotte n’est plus accessible. Seuls les scientifiques et le Président de la République peuvent s’y rendre (et encore, seulement 10 heures par an). Suite aux visites humaines, des maladies ont mis en danger les peintures préhistoriques. Pour être sûrs de pouvoir les conserver le plus longtemps possible, il a donc été décidé de fermer Lascaux I et de construire Lascaux II, puis Lascaux IV. Lascaux III étant une exposition itinérante.

Lascaux IV, un fac-similé

Grâce au travail des scientifiques et auteurs des peintures et fresques, les chefs d’œuvre de nos ancêtres ont pu être reconstitués. Nous ne visitons donc pas la vraie grotte mais un fac-similé. Heureusement, la guide parvient à nous plonger dans l’émotion de cet univers exceptionnel pour nous faire oublier que nous sommes dans une réplique.

les 4 découvreurs de lascaux

L’histoire de la Grotte de Lascaux

La découverte de la grotte est finalement très récente et nous la devons à 4 hommes et 1 chien. Oui, oui ! Lorsqu’en 1940, Marcel se promène avec ses 3 amis, son chien “Robot” part en chasse d’un lapin. Malin et rapide, le lapin s’engouffre dans un trou. Pour l’en sortir, Marcel jette quelques pierres qui, selon lui, résonnent beaucoup. Quelques jours plus tard, Marcel revient avec ses comparses et décide de creuser un peu. Grâce au lapin poursuivi par “Robot”, 4 jeunes hommes allaient découvrir l’un des plus beau joyau préhistorique.

Les chefs d’œuvre de Lascaux IV

Les peintures et gravures de Lascaux n’ont pas pu être précisément datées mais on estime qu’elles sont vieilles de 20 000 ans environ. Celles-ci représentent quasiment uniquement des animaux : taureaux, chevaux et cerfs. A l’exception d’un homme…dont la représentation est bien “masculine”.  Je vous laisserai découvrir sur place ! Ces animaux ont été réalisés à l’aide de pierres. Ces pierres étaient des colorants naturels ; ce sont ces pierres qui ont donné les couleurs aux animaux ci-dessous.

La fin de la visite

La visite en famille se termine par une pièce-muséale qui nous permet de prendre en photos les différentes représentations et de nous rendre compte de la forme de la grotte. Bien sûr, une petite boutique est disponible à l’issue. Les enfants en sont toujours friands. Mais, honnêtement, ça n’est pas celle qui a fait le plus tourner la tête à ma fille.

grotte de lascaux

Différence entre Lascaux II et Lascaux IV

Les deux peuvent être visitées.

Lascaux II représente les 2 espaces les plus importants de la grotte : la salle des taureaux et le diverticule axial alors que Lascaux IV permet de découvrir la réplique de la grotte dans son intégralité.

 

 

Le Gouffre de Padirac, une merveille naturelle

Direction le Lot pour découvrir un endroit magique aux dires de ma fille.

Organiser sa visite en famille du Gouffre de Padirac

Là encore, en raison des mesures sanitaires liées au Coronavirus, nous avons réservé nos billets en direct sur le site internet du Gouffre de Padirac. Si vous réservez depuis votre smartphone, vous pourrez télécharger vos billets avec QRCode et les présenter à l’accueil. Afin de réguler les flux, vous aurez à choisir la date et l’horaire de votre visite. Comptez 1h30 dans le gouffre. Prévoir un vêtement car la température est de 13°C dans le Gouffre.

Tarifs : 18,50€/adulte et 14€/enfant à partir de 4 ans.

Pour les scolaires, il y a biensûr des tarifs et guides pédagogiques pour préparer la visite.

Sur place

Plusieurs parkings gratuits à proximité sont disponibles. Grâce aux horaires de visite (et à la période), ceux-ci étaient facilement accessibles. Il y avait même de quoi garer les voitures à l’ombre !

Vous trouverez de quoi vous restaurer et vous désaltérer sur place. Et, si comme nous, vous optez pour le pique-nique, sachez qu’un parc fait face à l’entrée du gouffre. Des tables de pique-nique sont installées. Il était vraiment agréable de s’y poser en famille.

A l’accueil, un personnel très agréable. Un orateur nous expliquait les consignes et le déroulement de notre visite. Port du masque obligatoire évidemment. Puis, nous sommes équipés d’un casque audioguide et c’est parti ! Sachez que les enfants peuvent avoir une version plus adaptée des commentaires de l’audioguide. C’est vraiment sympa, il suffit de le demander lorsqu’on donne le casque à vos enfants.

L’histoire du Gouffre de Padirac

Le Gouffre de Padirac s’est formé il y a certainement plusieurs centaines de milliers d’années. Mais, sa découverte par Edouard-Alfred MARTEL date de 1889.

Plusieurs légendes entourent l’histoire du gouffre. Mais, pour simplifier, je vais juste vous dire que celui-ci s’est formé par l’érosion et l’effondrement de la voûte d’une salle souterraine.

Et devinez comment les salles souterraines se sont formées ? Grâce aux circulations ou égouttements d’eaux pluviales.

La découverte du Gouffre de Padirac

C’est en juillet 1889, éclairé par des bougies qu’Edouard-Alfred MARTEL, aidé de 3 amis ainsi que 6 hommes de “manoeuvre”, a découvert les splendeurs des cavités souterraines : des stalactites, des stalagmites, des colonnes de calcite, etc. Bref, tout ce qui avait été façonné par les gouttes d’eau pluviale.

Considéré comme le père de la spéléologie moderne, Edouard-Alfred décide de partager cette découverte avec des visiteurs. Pour cela, il faut acheter les terrains alentours, les aménager, réaliser des travaux pour rendre accessible le gouffre.

L’inauguration officielle eu lieu 10 ans plus tard, le 10 avril 1899. 130 ans après, ce sont près de 500 000 visiteurs par an qui ont la chance de visiter cette merveille naturelle.

Pourquoi cette visite en famille nous a tant plu

 La réalité a dépassé ce dont mon imagination avait rêvé… ”
Édouard-Alfred Martel, découvreur du Gouffre de Padirac

Imaginer que ce trou béant à la surface de la terre révèle un si beau patrimoine souterrain est incroyable. En descendant les premières marches, nous avions la sensation d’entrer dans les entrailles de la terre.

Puis, chemin faisant, nos yeux s’écarquillaient face à la puissance de la nature.

Profond de 75 mètres, et d’un diamètre de 35 mètres, le Gouffre de Padirac débouche sur un long réseau de galeries souterraines. La partie aménagée est ouverte aux visiteurs. A pied pour les parties sèches et en barque sur la “Rivière Plane”.

Car, en effet, au fond, à 103 mètres sous terre, coule la rivière de Padirac. Elle s’écoule dans un réseau de galeries de plus de 40 km. (1 km est ouvert au public). Au total, vous aurez 543 marches à enjamber. Mais, sincèrement, toute la famille y compris notre fille de 10 ans et ma filleule de 8 ans y sont parvenues sans soucis. Nous sommes happés par ce qui nous entoure, alors on oublie les marches.

Et au fil de notre visite, le spectacle est de plus en plus majestueux. Pour notre fille, c’était une première sous terre. Et elle fut emballée.

On se sent si humbles face aux pouvoirs de la nature. Et si humbles face aux personnes qui nous ont donné l’opportunité de pouvoir visiter ce gouffre.

 

Sarlat, La Roque Gageac et Rocamadour, 3 villes-stars de la vallée de la Dordogne

Sarlat

Notre coup de coeur pour Sarlat vient peut-être de son marché, de ses producteurs de foie gras et autres merveilles gastronomiques, ou bien de ses terrasses, de ses ruelles, de ses rues pavées…?

L’architecture du Périgord est magnifique. Il y a ici du caractère, une empreinte. Et nous avons apprécié.

Nous n’avons fait aucune visite. Nous nous sommes simplement laissés porter dans le dédalle de jolies rues, à la rencontre des producteurs et commerçants qui avaient tous le sourire.

Notre jolie découverte à Sarlat

Toute la famille est tombée “en amour” (comme disent les canadiens) pour une superbe fromagerie – crêmerie – cave d’affinage. Chez Pierrô, rue de la Salamandre, est le lieu à découvrir pour les amoureux de fromages. Dans une cave chargée d’histoire, on se sent hors du temps, prêts à déguster toutes les merveilles proposées.

La Roque Gageac

Quel fabuleux moment passé à la Roque Gageac. A flanc de rochers, les gabarres sur la Dordogne, la végétation exotique dans ces ruelles encore désertes (on y était au mois de mai juste à la fin du confinement). Un moment de pur évasion. On a adoré !

Rocamadour

Rocamadour est LA cité médiévale du Lot. C’est aussi une étape incontournable du Chemin de St Jacques de Compostelle. Rocamadour et ses maisons à flanc de rochers, son château, son église, et sa rue commerçante. La ville domine le canyon de l’Alzou. Depuis l’hospitalet, vous avez un belvédère pour prendre de jolies photos (de loin). De là, vous pourrez emprunter un chemin qui, en 10 minutes à pied, vous mène à la citadelle. Car, inutile de préciser qu’en pleine saison, le site doit être bondé de monde !

Amateurs de bonnes choses, ne manquez pas le “Rocamadour”, ce petit fromage de chèvre vendu 1€ l’unité. Nous avons aussi acheté une bouteille de pétillant de raisin…que nous dégusterons prochainement.

 

Rencontre

Lors de nos vacances en famille, nous aimons découvrir, s’instruire mais aussi rencontrer. Et c’est peut-être là l’essence même de nos voyages. Échanger, discuter, et nous nourrir de toutes ces belles personnes avec qui nous faisons connaissance.

Cette fois, la belle rencontre s’est faite dès les premières minutes de notre arrivée avec un boulanger ! Oui, un boulanger !

Imaginez, un petit village de 500 âmes, une école et un joli bâtiment en pierres. Une pancarte indiquant “fournil bio”. Il n’en fallait pas plus pour que nous nous arrêtions. A l’intérieur, un homme avec ses lunettes rondes, son humeur positive, son four à pain totalement original, et seulement quelques pains disposés à la vente. En discutant, nous comprenons l’amour que porte cet homme à son métier. Nous partons avec notre pain de campagne. Puis, tous les 2 jours, nous revenons. D’abord, pour le regarder travailler, puis pour lui acheter, à chaque fois, de nouveaux pains. Celui aux graines a remporté toutes les faveurs de notre fille ! Et les cookies aussi.

L’histoire d’Ô Sacré Pain est une histoire comme on les aime. Une famille qui a parcouru le monde pour le travail. Puis, les enfants élevés, une prise de conscience. L’envie de donner un nouveau sens à sa vie professionnelle. Un couple qui arrive en Périgord pour partager son amour du bon pain avec les habitants, les élèves de l’école et les vacanciers qui s’arrêteront chez eux. Alors, évidemment, nous ne pouvons que vous encourager à vous arrêter chez eux lors de votre visite à Sarlat (le village est à 15 minutes seulement).

Et, pour tout vous dire, nous avons eu la chance de faire cette rencontre car nous avions choisi, par hasard, un camping situé non loin du fournil.

Voilà, j’espère que ces quelques informations vous donneront envie de découvrir la Vallée de la Dordogne. Nous vous souhaitons de belles évasions et vacances en famille.

Vous souhaitez découvrir un jeu simple, bienveillant et ludique que j’ai inventé avec ma fille ? Cliquez ici, c’est dans la rubrique “Je vais bien, Tout va bien” du blog.

Si tu as aimé l'article, Like-le, Partage-le sur les réseaux sociaux, et n'hésite pas à laisser un commentaire tout en bas de la page.
  •   
  • 0
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous pourriez également aimer...

Merci de partager ICI tes commentaires bienveillants.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.